Réduire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le financement des organismes de quartier : un enjeu électoral
Le Quartier vert du Marigot sollicite candidats et partis au sujet de l’action citoyenne

Laval, 23 octobre 2017. – Créé en 2008, le Quartier Vert du Marigot s’est donné pour mission de conscientiser la population au rôle actif qu’elle peut jouer pour contribuer à l’avenir durable de notre société. Par ses diverses activités, le QVM a développé une expertise en agriculture urbaine, a proposé le projet novateur de l’appropriation de la Halte des Prairies et prône depuis longtemps la création du premier éco-quartier à Laval. En cette période électorale, les citoyens et citoyennes continuent de travailler pour construire le quartier et le Laval de leurs rêves.

Malheureusement, en 2017, au lieu de se préparer à célébrer le dixième anniversaire, les bénévoles de son conseil d’administration ont dû reconnaître la précarité de l’organisme. Car malgré quelques avancées de la Ville, indéniables au cours des dernières années, le QVM poursuit bénévolement sans obtenir un soutien concret de la Ville. « À consacrer tout notre temps à de vaines demandes bureaucratiques, sans recevoir de réponse, nous avons négligé nos membres, écarté des projets et omis d’intervenir dans des situations décisives sur le plan écocitoyen. Selon Angela Aurucci, qui a participé à la fondation de l’organisme, le Quartier vert du Marigot mérite plus de la part des élus.» Il faut savoir que la situation de cet organisme est aussi partagée par plusieurs autres qui s’estiment tout aussi négligés. Le sous-financement chronique précarise les organismes communautaires et surtout, la force citoyenne qui les porte.

C’est la raison pour laquelle le QVM a sollicité les candidats et candidates du quartier afin de les voir se positionner au sujet de la valeur de l’engagement citoyen. Voici les trois questions envoyées aux partis ainsi qu’aux candidat.e.s : Considérant la précarité du QVM, quel soutien financier vous engagez-vous à offrir aux organismes de quartier qui travaillent à faire de Laval une ville à échelle humaine ? Partant du peu d’écho reçu par les organismes lors des consultations de la Ville, de quelle façon concevez-vous la décentralisation des services de proximité en direction des OBNL comme le QVM ? Enfin, comment entendez-vous soutenir l’expertise propre des organismes qui travaillent en agriculture urbaine ?

Appuyé par une cohorte d’organismes, et actif dans Pont-Viau, Marigot et Laval-des-Rapides, le QVM se dit convaincu que les réponses des candidates et candidats permettront d’avoir une discussion plus éclairée sur les enjeux environnementaux et sociaux qui touchent tous les organismes de quartier lavallois.

- 30 -

Quelques-uns des organismes appuyant cette démarche :
Les Amis du Boisé du Souvenir, le Centre des femmes de Laval, le Conseil régional de l’environnement de Laval, la Table de concertation de Laval en condition féminine, Mieux-Naître à Laval, Pas de tour dans ma cour.

 

Soirée d'échanges sur les élections municipales

Mercredi 11 octobre • 19h à 21h
Centre des Femmes

69 8e rue, Laval H7N 2C5

Que souhaitons-nous collectivement revendiquer à nos futurs représentants au Conseil de ville?

Quels sont selon vous les enjeux prioritaires et qui devraient être mis à l'avant plan?


Le Quartier vert du Marigot s'engage à porter une revendication collective cet automne!

Soyez des nôtres!

Bienvenue!

N.B. Les candidatEs seront les bienvenuEs mais afin de prioriser l'écoute des citoyenNEs, leur droit de parole sera limité.

 

 

Occupons nos espaces vertsQuartier vert du Marigot

 

Occupons nos ESPACES VERTS
chaque jeudi soir de 7 à 9.

Près du parc des prairies, à côté de la Route verte.

294, boulevard des Prairies
Laval (Québec)
 

 

Si vous souhaitez imprimer ce trac pour en distribuer, cliquez ici pour obtenir une version haute définition

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dix ans de travail bénévole et tannés de la structurite!

• En plein printemps 2017, au même moment où le Quartier vert du Marigot (QVM) entame sa dixième année d’existence, les bénévoles membres du conseil d’administration constatent avec colère la précarité à laquelle l’organisme fait face. (…)

• À force de consacrer notre temps à des demandes bureaucratiques, à remplir des formulaires et à attendre des réponses qui ne viennent jamais, nous avons négligé nos membres, écarté des projets intéressants, omis d’intervenir dans des situations importantes sur le plan écocitoyen.

Arbre et mains• Voisins, voisines, nous avons besoin de vous. Si vous aussi rêvez d’un quartier plus vert, joignez-vous à nous pour agir ensemble. Nous restons ouverts à la collaboration avec la Ville si elle démontre la volonté de passer de la PAROLE aux ACTIONS. Mais en attendant, nous parlerons et agirons

FORÊT VERT! (fort et vert)

LIRE le MANIFESTE en entier!

 

Agriculture urbaine : source de bienfaisances

L’agriculture urbaine sous toutes ses formes : jardins communautaires, jardins collectifs, toit vert, etc. a plusieurs bienfaits sur les individus, sur la communauté et sur l’environnement. En effet, elle favorise la sécurité alimentaire, le développement d’un réseau et sentiment d’appartenance envers sa communauté, les échanges et pallie l’isolement sociale. Cette forme d’agriculture permet aussi aux individus d’acquérir de nouvelles connaissances sur la santé humaine, les techniques de culture des aliments, le style de vie à adopter et la préservation de l’environnement. De plus, l’agriculture urbaine contribue à la conservation de la biodiversité, à la lutte contre la pollution atmosphérique et des îlots de chaleur et à la diminution de la consommation d’énergie et à la réduction des eaux de ruissellement. (Virginie Gaudreault, 2011 : 12-18) Lire la suite » »

 

Les normes FSC pour les nuls

Les normes du Forest Stewardship Council se sont encore une fois invitées dans le débat qui oppose Produits forestiers Résolu à Greenpeace et qui a été alimenté par la sortie publique du maire de Saguenay, Jean Tremblay. Quelles sont ces normes et quel rôle ont-elles joué dans la réduction des activités de Résolu? Lire la suite »

Une promenade en forêt par jour éloigne-t-elle le médecin?

François Reeves, professeur agrégé de la Faculté de médecine et de l'École de santé publique de l'Université de Montréal, évoque régulièrement cette pratique bonne pour la santé. Cardiologue d'intervention du CHUM et de la Cité de la santé, il a d'ailleur dédié un chapitre aux bienfaits des arbres dans son livre Planète cœur (Multimondes, 2011). Interview avec François Reeves dans le magazine Québec Vert, vol. 36/3 (mai 2014) 32-34.

Les forêts, poumon de la planète

La planète Terre est vaste et une multitude de phénomènes entrent continuellement en interactions. Dans le cadre du Défi nature 30X30, organisé par la Fondation David Suzuki, MétéoMédia propose une série de dossiers, présentés par Patrick de Bellefeuille, sur des enjeux précis reliés à l’environnement.

Plantes au travail!

Dans la plus récente parution du bulletin Les Diplômés publié par l'Université de Montréal, Mathieu-Robert Sauvé propose un dossier sur la phytotechnologie, une science qui occupe de nombreux chercheurs dans le monde et dont Montréal est un pôle incontournable.

 

Ceinture verte : les écologistes pressent Québec d'intervenir

Les écologistes de la région de Montréal pressent Québec de s'assurer que des consultations publiques auront lieu dans les 14 MRC de la région de Montréal au sujet de la mise en oeuvre du projet de ceinture verte. Lire la suite »»

Eau potable : attention aux arnaques

Dans un communiqué émis jeudi (23 janvier 2014), la Ville de Laval met les résidents en garde contre des entreprises qui vendent des systèmes de traitement de l'eau à domicile. Lire la suite »»

Environnement : le CRE préoccupé, mais STGI confiant

Si le Conseil régional de l'environnement (CRE) de Laval se dit préoccupé par les fonds prévus au budget municipal en matière d'acquisition d'espaces verts, la confiance est de mise dans le camp de l'organisme Sauvons nos trois grandes îles (STGI), quant au sort qui attend l'archipel Saint-François. Lire la suite »»

Une ceinture verte et bleue pour Montréal

(Agence Science-Presse) Le titre de notre émission de cette semaine ne réfère pas à une ceinture fléchée. Mais à une trame naturelle, qui intégrerait davantage des portions de la grande agglomération urbaine à des portions de la nature dont la ville est à la fois très proche et très éloignée. Écouter l'émission »»

Liste d'envoi

*champ obligatoire