Réduire

Quartier vert du Marigot

Arbre et mainsDix ans de travail bénévole et tannés de la structurite!

En plein printemps, au même moment où le Quartier vert du Marigot (QVM) entame sa dixième année d’existence, les bénévoles membres du conseil d’administration constatent avec colère la précarité à laquelle l’organisme fait face. Après autant d’années d’action citoyenne au cœur des quartiers de Laval-des-Rapides et Pont-Viau, nous sommes frustréEs du manque de soutien de nos gouvernements.

En dix ans, et de manière presqu’essentiellement bénévole, nous avons organisé une corvée de nettoyage annuelle pour le Jour de la Terre, des ateliers sur le compost, des assemblées citoyennes; nous avons développé l’agricultureurbaine du quartier par le biais de jardins collectif et communautaires et de balcons verts; nous avons assumé la brigade verte des fêtes dequartier, etc. Nous avons aussi participé aux consultations citoyennes et toujours exprimé notre rêve d’un quartier à échelle humaine, plus vert et plus responsable. Nous avons même tenté de donner forme à notre rêve en créant un véritable projet innovateur pour le quartier : la Halte des prairies, un terrain abandonné sur la berge de la rivière, où nous prévoyions accueillir un premier éco-quartier à Laval pour rassembler les citoyens et citoyennes, des jardins collectifs et un bel accès à la berge.

Tout cela exige du temps et de l’argent. En plus des milliers d’heures bénévoles, nous avons ponctuellement obtenu des fonds pour engager une personne qui nous aide à aller plus loin. Cela représente des rencontres sur différentes instances, remplir des demandes, rechercher du financement, etc. Nous nous sommes toujours pliés à toutes ces structures et procédures, bien qu’elles ne tiennent pas vraiment compte des énergies bénévoles ni de la participation citoyenne.

Nous sommes à bout de souffle et au même moment, nous n’avons même plus les moyens de payer quelqu’un pour travailler un jour par semaine. Nous avons œuvré de notre mieux à rendre notre quartier plus écoresponsable, mais force est d’admettre que nous manquons d’appuis. Les longs processus bureaucratiques ont grugé le noyau de mobilisation citoyenne avec des faux espoirs et des fausses informations.

Assez, c’est assez! On est tannés!

Assez de la structuriteLa Ville a de bonnes propositions pour l’avenir de Laval et nous savons que nos projets peuvent aller en ce sens. Mais l’appui officiel demandé à la Ville pour obtenir du financement auprès du gouvernement provincial n’est jamais venu. On nous a empêché de verdir ou revitaliser le terrain abandonné sous prétexte qu’il est contaminé. À force de consacrer notre temps à des demandes bureaucratiques, à remplir des formulaires et à attendre des réponses qui ne viennent jamais, nous avons négligé nos membres, écarté des projets intéressants, omis d’intervenir dans des situations importantes sur le plan écocitoyen.

Quand des citoyens et citoyennes se lèvent, se mobilisent pendant autant d’années, pour créer un sentiment d’appartenance et de communauté dans une ville qui en a grandement besoin, nous nous attendons à plus d’appui. Autrement, il y a lieu de se questionner sur la réelle importance que donnent les élus à la participation citoyenne. Le QVM, comme tant d’autres organismes, veut rester fidèle à sa mission, et cette mission en est une de transformation sociale, pas de courir après du financement comme un animal court après sa queue.

 

22 avril 2017

Normalement, pour le Jour de la Terre, le QVM vous convie à une corvée de nettoyage. Et vous avez toujours répondu à l’appel, jamais eu peur de retrousser collectivement nos manches. Nous en sommes fiers et reconnaissants. Mais cette année, faute de temps et de ressources, et surtout fatigués de la « structurite », nous faisons la grève. Nous ne serons pas simplement utilisés pour ramasser des déchets. Ce 22 avril, nous avons plutôt choisi de soutenir une importante revendication dans notre quartier : la sauvegarde du boisé du Souvenir.

Voisins, voisines, nous avons besoin de vous. Si vous aussi rêvez d’un quartier plus vert, joignez-vous à nous pour agir ensemble. Nous restons ouverts à la collaboration avec la Ville si elle démontre la volonté de passer de la parole aux actions. Mais en attendant, nous parlerons et agirons fort et vert!

 

Liste d'envoi

*champ obligatoire